CAS 2 – Financement immédiat

Le client est un homme dans la soixantaine et il désire vendre sa compagnie évaluée à environ dix millions de dollars. Afin de conserver son niveau de vie, il aura besoin de la moitié de ce montant, considérant un rendement hypothétique de 5,5 %. L’argent excédentaire servira à faire différents investissements dans le but d’augmenter la valeur globale de son portefeuille.

La première partie de l’argent restant fut divisée en deux parties égales. La première partie, 2,5 millions, fut utilisée pour couvrir le risque du marché obligataire. En d’autres mots, le Groupe Financier Stratège a négocié auprès d’une compagnie d’assurance afin que le client puisse participer à un placement privé dans le secteur des infrastructures. Ceci étant dans l’optique d’obtenir un revenu récurant stable sur la portion des actifs qui furent placés de façon sécuritaire.

La deuxième partie du montant excédentaire d’argent (2,5 millions) fut utilisée pour trouver de nouvelles stratégies d’investissement, tout en ayant une ligne de crédit adossée lui permettant d’avoir assez de liquidité pour faire divers achats d’immobilier ou autres.

Dans ce contexte, il fut possible de lui bâtir ce qu’on appelle une optimisation de la valeur successorale. Cela lui a permis de doubler sa valeur successorale réelle, sans diminuer son pouvoir d’achat. Ceci étant fait, la mise en place d’un système de gouvernance fut nécessaire pour gérer ses actifs présents et futurs. De cette manière, on s’assure de perdurer son patrimoine, qui pourra servir pour l’éducation de ses enfants et petits-enfants.