Produits financiers

Accréditation :

L’accréditation est un processus de sélection des produits et services selon des critères ayant comme objectif de vous offrir qualité et sécurité. Grâce à la collaboration de nos fournisseurs, nous pouvons faire :

  • L’analyse et la comparaison complète des produits de placement et d’assurance.
  • La sélection des meilleurs fournisseurs sur le marché de la finance et de l'assurance selon des normes d’excellence et le niveau des rendements obtenus.
  • La reconnaissance des institutions financières pouvant vous offrir la stabilité et continuité de service.
  • Des examens rigoureux pour chaque fonds, gestionnaire de fonds et portefeuille assurant le respect de normes élevées et l’atteinte des objectifs fixés.

L’accréditation s’appuie sur un référentiel normatif définissant des exigences en termes de compétence technique et de mise en œuvre d'un système de management de la qualité. L’organisme accréditeur décide de l’accréditation d’une organisation sur la base des résultats d'une évaluation qui porte à la fois sur la compétence technique ainsi que sur la mise en œuvre d'un système de management. Elle est accordée pour des domaines ou des opérations bien définis et selon des preuves de conformité.

Dans le cas où l’accréditation est obtenue, des audits réguliers sont programmés pour s'assurer que l'organisme respecte toujours les dispositions préétablies initialement évaluées (norme, techniques et système interne de management) et leur éventuelle évolution.

Investissements et retraite (CELI, REER, REEE, etc.) :

  1. Un CELI est un compte d’épargne libre d’impôt. Il peut être utilisé lorsqu’on veut mettre de l’argent de côté et éviter l’impôt à payer sur les rendements. Les épargnants peuvent retirer leurs économies du CELI en tout temps sans impact fiscal et peuvent également ajouter de l’argent à l’intérieur du compte, tout en respectant certains maximums. Le CELI convient très bien aux personnes retraitées disposant d'un surplus d'épargne ou aux personnes de 18 ans et plus voulant faire fructifier leur argent à l’abri de l’impôt. La principale différence entre un CELI et un REER est l’utilité de celui-ci. Pendant qu’un CELI peut servir à économiser pour un besoin personnel en cours de vie active, le REER est une épargne pour la retraite.
  2. Les régimes enregistrés d’épargne-retraite (REER) permettent aux participants d’économiser en prévision de la retraite. Cette méthode a l’avantage de diminuer le montant d’impôt à payer, puisque les cotisations sont déductibles du revenu imposable, du moins jusqu’au moment où les fonds se verront retirés du compte. Les économies créées avec un REER peuvent aussi servir autrement que pour la retraite. Par exemple, elles peuvent servir à acheter une maison dans le cadre du Régime d’accession à la propriété (RAP) ou à payer des études supérieures avec le Régime d’encouragement à l’éducation permanente (REEP). Bien sûr, ces options doivent respecter les conditions fixées par l’Agence du revenu du Canada (ARC).
  3. Le FERR, aussi appelé Fonds enregistré de revenu de retraite, est le compte dans lequel les REER doivent être transférés à partir de l’âge de 71 ans. Alors que le REER sert à épargner pour votre retraite, le FERR sert à retirer les économies de ce compte à l’aide d’un revenu durant votre retraite. Vous devez retirer un montant minimum chaque année. Le retrait minimum augmente graduellement selon votre âge. Par exemple, à 72 ans, vous pourriez avoir une liberté de retrait minimum de 7,5 %, jusqu'à concurrence de 20 % à 94 ans.
  4. Un compte de retraite immobilisé (CRI) consiste en un REER, à la différence près que cet argent est immobilisé et qu'il ne peut être retiré librement sous des circonstances spéciales. Vous pourriez posséder un CRI si vous quittiez votre emploi et que vous optiez pour transférer la valeur de votre régime de retraite afin de gérer vous-même les sommes. Dans le cas où vous devriez retirer de l’argent de votre CRI, il faudrait le transférer dans un Fonds de revenu viager (FRV). Le FRV est toutefois soumis à un montant minimum et à un montant maximum pouvant être retirés pleinement imposables par la suite. Ces montants sont déterminés en début d’année en fonction de votre âge, du solde de votre compte et du taux de référence fixé. Le revenu temporaire que vous pourrez recevoir par la suite ne pourra pas dépasser 40 % du maximum des gains admissibles (MGA).
  5. Le Régime enregistré d’épargne-invalidité (REEI) est un régime d'épargne qui vise à assurer la sécurité financière à long terme d'une personne admissible au crédit d’impôt pour personnes handicapées (CIPH). Il peut être utilisé pour soi-même ou pour un autre bénéficiaire comme un enfant ou un conjoint. Ce montant n’est pas déductible d'impôt et peut être versé jusqu'à la fin de l'année où jusqu’à ce que le bénéficiaire atteigne l'âge de 59 ans.
  6. Les Régimes enregistrés d'épargne-études (REEE) sont les véhicules à privilégier si l'on veut constituer un patrimoine servant à financer les études postsecondaires d’un enfant. Ce régime est subventionné par deux paliers gouvernementaux pour un total de 30 % (20 % Ottawa, 10 % Québec).

Le choix de l'outil de placement dépend de votre objectif. Toutes les façons d'épargner sont bonnes si elles suivent un objectif connu et reconnu par vous et votre ménage. Attention, chaque outil a son utilité propre (épargne retraite, épargne fiscale, épargne études) et des objectifs à terme différent (long, moyen et court).

Assurances :

  • Assurance vie
    L'assurance vie est le meilleur moyen de s’assurer de la sécurité financière des personnes qui vous sont chères. Ce contrat prévoit le paiement d’une prestation qui sera versée à vos bénéficiaires lors de votre décès et qui sera libre d’impôt. On peut également obtenir une assurance vie par l'entremise de son employeur. Par contre, il faut vérifier si cette assurance ne prendra pas fin lorsque vous quitterez votre emploi. Il existe trois sortes d’assurance vie : permanente, temporaire et universelle.

    1. Assurance vie temporaire : Étant prédéterminée, elle s’échelonne habituellement sur cinq, dix ou vingt ans et est renouvelable jusqu’à l’expiration de la protection vers l’âge de 75 ans ou 80 ans. Elle offre une certaine souplesse afin que vous puissiez ajuster votre assurance si vos besoins changent, mais cela impliquera peut-être une augmentation des coûts après cette période. Cette solution peut être la plus intéressante pour vous si vous avez des enfants à charge et disposez d’un budget limité ou si vous avez des emprunts à rembourser à court et à moyen terme.
    2. L’assurance vie permanente est conçue pour rester en vigueur toute votre vie, tant et aussi longtemps que vous verserez les primes prévues. Cette option protégera votre famille et votre patrimoine de façon permanente afin que vous puissiez laisser un héritage ou assurer la continuité de votre entreprise. Vous pourrez bénéficier d'une couverture pour l’entièreté de votre vie et générer un capital sous forme de valeur de rachat au fil du temps. Le coût de l’assurance est garanti à vie, il n’augmentera donc pas selon votre âge ou votre état de santé.
    3. Assurance vie universelle : Cette option est une combinaison d’assurance vie permanente et d’épargne. Le choix d’un capital-décès devra alors être fait selon un montant qui sera garanti et qui pourra être distribué à vos bénéficiaires lors de votre décès. Les fonds que vous versez en plus du montant requis pour payer le coût de l'assurance seront alors fructifiés avec un report d’impôt et sur des bénéfices. Cela peut être bon choix pour vous, si vous désirez laisser un héritage plus important, cotiser un montant maximum déjà atteint par votre REER ou votre CELI ou si vous souhaitez protégez la valeur de votre entreprise. C’est à la fois un outil d’épargne et un abri fiscal pour votre argent.
  • L’assurance invalidité : C’est une assurance importante puisque celle-ci pourrait remplacer votre revenu d’emploi jusqu’à vos 65 ans si vous deveniez invalide. Le but d’une telle assurance est de vous protéger contre une perte éventuelle de revenu, puisque c’est la seule façon d’avoir un montant et des primes garanties. De cette façon, vous pourrez maintenir votre niveau de vie tout en vous concentrant sur votre rétablissement et votre retour à une vie active.
  • L’assurance contre les maladies graves est utile lorsque vous recevez un diagnostic de maladie grave mettant votre vie en danger, comme elle est définie dans la police. Des versements d’un montant forfaitaire libre d’impôt vous seront versés afin de vous permettre de couvrir vos obligations financières et les coûts liés à votre maladie : médication, traitements particuliers, adaptation de votre domicile, etc. Vous évitez ainsi les soucis financiers et pouvez vous consacrer pleinement à votre rétablissement. Vous pouvez acheter une assurance maladie grave en complément de vos autres assurances ou ajouter cette protection à vos assurances vie ou invalidité.
  • L’assurance de soins de longue durée peut contribuer à protéger votre plan de retraite en vous aidant à maintenir votre niveau de vie autant que possible. Pour cela, il faut établir et passez en revue votre plan de revenu de retraite. Les soins de longue durée peuvent être fournis à divers endroits : à domicile, dans un centre de soins de jour pour adulte, dans une maison de retraite, etc. Cela peut comprendre des soins infirmiers, de réadaptation, de thérapie, des soins personnels, des services d’aide familiale ou la présence d’une personne pour vous surveiller et vous aider lorsque vous en avez besoin. Cette assurance pourrait être l’une des solutions pour vous éviter de devenir un fardeau pour vos proches s’il vous arrivait de perdre votre autonomie à cause d’un accident ou d’une maladie. Des prestations mensuelles vous seraient alors versées afin que vous puissiez être autonome financièrement.
  • Assurance décès et mutilation accidentelle – Nous ne sommes jamais à l’abri des accidents même lorsque nous faisons attention, c’est pourquoi il faut envisager une protection supplémentaire. Le montant payable au titre des cette assurance varie en fonction du dommage subi. Cette couverture peut être prise sous forme individuelle ou familiale et inclut le décès, la perte d’un membre ou la perte de l’usage d’un membre, de la vue, de l’ouïe ou de l’usage de la parole.
  • L’Assurance médicament, l’assurance dentaire (visite annuelle, orthodontiste, etc.), l’assurance pour les soins et les services médicaux supplémentaires (optométriste, chiropraticien, physiothérapeute, psychologue, massothérapeute, podiatre, orthophoniste, etc.) sont plusieurs autres options qu’il peut être possible d’obtenir. Parlez-en à votre conseiller, vous pourrez ensemble identifier vos principaux besoins et construire une protection qui vous convient parfaitement.

Hypothèque et produits bancaires

Une hypothèque est souvent le plus gros prêt qu’une personne fera dans sa vie. Les prêts hypothécaires sont des éléments importants de votre plan financier qui peuvent parfois avoir l’air assez complexe. Chez Groupe Financier Stratège, nous pourrons vous aider à simplifier ce processus de choix hypothécaire en vous offrant le prêt le mieux adapté à vos besoins et veiller à ce que votre niveau d’endettement, tout comme vos paiements mensuels, cadrent bien avec votre plan financier. En effet, il existe plusieurs sortes d’hypothèque, et nous vous aiderons en vous référant à nos partenaires professionnels.

shutterstock_124476025